Quand on te dit : Mieux vaut s’arrêter tout de suite, tu réagis comment ?

Quand on te dit : Mieux vaut s’arrêter tout de suite, tu réagis comment ?

Cela a du vous arriver j’imagine plein de fois, de recevoir des conseils, souvent bashés de bienveillance, qui induisent qu’il vaudrait mieux s’arrêter. N’est-ce pas ?

Reprenons, que s’est-il passé pour en arriver  là ?

Plaisir de concrétiser son projet !

Posez-vous, là, calmement, pensez à ce doux moment du démarrage de votre entreprise, vous l’avez ce sentiment, vous ressentez cette énergie ?! Si ça se trouve, vous êtes en plein dedans en ce moment même ?!

plein d'énergie concrétiser projet

Ce moment est un de ceux qui vous portera pendant de longues années.

Les empêcheurs de tourner en rond

Stop, arrêtons-nous, vous entendez, tendez un peu l’oreille …

Vous entendez ce vacarme ! Ca se rapproche, vous ne pourrez pas y échapper.

En observant de plus près la cause de ce vacarme, on trouve des personnes bien avisées.
Il y a ceux qui vous disent :

Sérieux, ce que tu fais c’est vachement bien mais (déjà, quand tu as un “mais”, tu sais que tu vas avoir le coup de grâce) je pense que tu devrais faire comme ci, ou comme ca.

Ou alors, ce conseil d’une personne qui se veut le plus bienveillant au monde, si si je vous assure (un petit indice, ce malin peut aussi se cacher derrière un faux nom, un anonyme, ça fait tellement sincère) :

Tu me connais, je suis bienveillant, alors je te donnerai ce conseil : arrête tout de suite.
Je te connais en plus, tu peux faire tellement mieux que gaspiller ton énergie dans ton entreprise, dans ton blog.

Et une dernière :

Tu n’es pas encore prêt, je pense qu’il faut que tu attendes un peu, je suis sûr que tu seras prêt plus tard, plus préparé

Pour prolonger le plaisir, je ne saurais que trop vous conseiller ces dix phrases agaçantes que l’on reçoit toutes et tous quand on crée un entreprise, que ce soit un blog ou une entreprise non virtuelle.

Autoportrait de l’empêcheur de tourner en rond

petit lutin malin mauvais conseil

  • Il a un chapeau rouge
  • Une barbe blanche
  • Un nez

N’est-il pas mignon ?

Plus sérieusement, il est bien difficile d’identifier cet empêcheur de tourner en rond.

Cependant, prêtez attention à ces personnes :

  • Il se cache sous un faux nom, vous écrit un commentaire, un mail, sans dévoiler qui il est. En somme tout un chacun qui vous connait un peu, croit vous connaître
  • Ou bien, c’est un ami, plein de bonnes attentions, qui pense à votre place
  • C’est votre mère, votre père, quelqu’un de la famille
  • C’est une personne qui a de l’expérience (trop peut-être) qui déverse des seaux de conseils

Hey hey, calmez-vous s’il vous plaît, je vous vois venir : comment ça mon frère est un lutin plein de mauvaises intentions. Mais non, je vous rassure, ça sera tellement réducteur ! Je dis que l’on trouve plus facilement ce genre de personnes dans ces catégories-là.

Une règle que l’on peut retenir, c’est que bien souvent, il est plein de bonnes intentions !

Les intentions, bénéfiques ?

Si quelqu’un fait quelque chose à votre place, sans vous le demander, vous le vivez comment ?
Sans doute mal, si si avouons-le !

Alors demandons à la personne qui vous avait fait, pourquoi elle l’a fait :

Pour aider, vu que j’avais déjà vécu ça, je pensais que ça ferait plaisir.  Ca vous gène ?! Oh ben si on peut plus aider maintenant …

Creusons un peu cette idée : la personne voulait aider, voulait bien faire.
Peut-on la juger pour cet acte ? Pourquoi la juger sur cet acte ?

Les bonnes intentions ont souvent un effet qui se retournent contre ceux qui veulent les donner, vous ne trouvez pas ?

intention retour à l'envoyeur

Ne rien écouter et avancer ?

Alors, faut-il écouter ces petits lutins si malin ?

Et bien, je vous dirai : non ! surtout pas !

Oui mais, le monsieur, il a dit qu’il avait beaucoup d’expériences, et que selon lui, je devrai pas avancer, que j’allais me planter !

Alors ok, on s’arrête là ! On stoppe tout ! C’est vrai s’il a dit ça, c’est qu’il a surement des raisons de le dire ! (quelques soient ces raisons d’ailleurs).

Et après ?

arrêter c'est déprimant

 Avancer coûte que coûte

Il est tellement difficile de trier le bon grain de l’ivraie.

Ces conseils sont des conseils ! Votre idée, votre projet, c’est votre énergie vitale !
Ne vous arrêtez pas tant que vous avez de l’énergie !

Si vous pensez votre idée bonne, allez-y ! Sans être suicidaire (si vous risquez votre vie, votre famille j’entends), le chemin que vous allez parcourir sera tellement merveilleux !

Et si vous avez besoin de conseils, c’est vous qui en demanderez ! Internet fourmille de conseils pour entreprendre, de bons, de moins bons !
Ce qui importe : c’est que ça soit vous, pas une autre personne !

Pour conclure

Entreprendre vraiment, c’est entreprendre en apprenant !

Ne regardez les intentions des autres que comme des conseils déguisés en petit lutin.
Poursuivez votre route, et si vous devez vous planter : plantez vous !

Vous apprendrez de vos erreurs, tôt ou tard, maintenant, ou plus tard !

Et, surtout, surtout, fuyez les “ah, tu vois je te l’avais dit !”.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *